Propriétaire : Comment Fixer Le Prix Du Loyer ?

Publié le 20/04/2021
Si vous souhaitez mettre votre logement en location, votre première mission consiste à déterminer le prix du loyer, un réel casse-tête pour tous les propriétaires !

Nous le savons, il n’est pas forcément facile de fixer le montant d’un loyer. En effet, il faut que celui-ci soit à la fois juste pour le locataire et d’une bonne rentabilité pour vous. Dans cet article, nous répondons à vos questions concernant « le juste prix » grâce à l’expertise de nos agents immobiliers.

LE PRIX DE VOTRE LOYER SELON VOTRE RÉGION

Les loyers en France sont très différents d’une région à l’autre, mais aussi d’une ville ou d’un quartier à l’autre. Pour découvrir le prix moyen des loyers dans le secteur où vous souhaitez mettre en location votre bien, vous pouvez consulter le site : https://www.observatoires-des-loyers.org/

Chez Century 21 vous pouvez bénéficier de la connaissance terrain de nos agents immobiliers. Seul le professionnel possède la liste des derniers biens loués dans votre secteur en fonction de l’équipement, de l’état et surtout de son environnement. Pour savoir ce qui se loue et combien ; rien de mieux que de demander à nos conseillers dont c’est le métier !

Pour connaître davantage tous nos services, découvrez comment bien gérer son logement avec Century 21 en cliquant ici.

 

LES CRITÈRES POUR DÉFINIR LE PRIX D’UN LOYER

Pour calculer un montant le plus conforme possible au marché, vous devez finalement prendre en compte plusieurs critères, à savoir les avantages et les inconvénients de votre bien. Voici les critères principaux que nous vous conseillons :

  • La localisation géographique : vérifiez avec un conseiller immobilier le prix moyen au m2 dans votre quartier, mais aussi la présence d’avantages comme des transports en commun, des commerces, des écoles, etc.
  • La surface habitable : il s’agit de la surface au sol en respectant la loi Boutin. Attention ! Certains biens ne peuvent pas, en raison de leur taille ou de leurs critères, être loués. Consultez un agent immobilier qui engage sa responsabilité en cas d’interdiction.
  • Les prestations intérieures : l’état de votre logement et le fait qu’il soit meublé ou non.
  • Les prestations extérieures : vous pouvez répercuter sur votre loyer les prestations telles qu’un ascenseur, un gardien, un interphone. Si votre lotissement est sécurisé, c’est aussi un plus non négligeable !
  • Le niveau de performance énergétique : la consommation énergétique est un critère essentiel, de plus en plus important pour les locataires. L’annonce publiée par nos conseillers contient obligatoirement cette information sauf dans les territoires où le chauffage n’est pas utile.

 

NE PAS OUBLIER QUE LE LOYER EST ENCADRÉ PAR DES LOIS

De nombreuses lois encadrent le montant de votre loyer, il est donc difficile de s’y retrouver. En effet lorsque votre logement s’inscrit dans des dispositions légales comme les lois Scellier intermédiaire et Pinel, il est préférable de se référer à une agence immobilière.

1) Le prix des loyers selon votre dispositif fiscal :

Soyez effectivement attentif car un certain nombre de dispositifs fiscaux vous obligent à plafonner votre loyer. Parmi eux :

  • La loi Scellier intermédiaire qui vous permet de réduire vos impôts, mais en contrepartie d’un loyer plafonné pendant 9 ans. Pour pouvoir en bénéficier, votre logement doit avoir été construit entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012. Elle peut d’ailleurs avoir été prolongée de deux fois 3 ans auprès de l’administration fiscale.
  • La loi Pinel concerne, elle, les investissements immobiliers réalisés entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2019. A noter que le propriétaire s’engage à louer son bien pendant 6 ou 9 ans et que le logement doit être loué nu. Elle a été prolongée pour l’année 2020.

2) La taxe Apparu

Attention, si vous louez un micro-logement (superficie inférieure ou égale à 14m2) en zone tendue, vous pouvez être redevable de la taxe Apparu. Le montant de cette taxe qui équivaut finalement à un encadrement du loyer fait l’objet d’une révision annuelle. Par exemple, en 2019, à Paris, un studio de 10m2 doit être loué au maximum 424,70€ pour éviter de payer cette taxe.

3) Le prix des loyers en zone tendue :

La loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) concerne 28 agglomérations (1 149 communes) où le marché locatif est tendu. Comment ça marche ? Le loyer est fixé par rapport à un loyer médian déterminé par le préfet. Sachez également que lorsqu’une ville est située en zone tendue, elle l’est sur l’ensemble de son territoire, il n’y a pas de découpage par quartiers.

 

Tous nos conseillers Century 21 sont formés pour connaitre toutes les connaissances juridiques de l’immobilier, ainsi ils pourront vous accompagner dans votre projet de location en toute sérénité !

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous