Copropriété : La Rénovation Énergétique

Publié le 21/06/2021
Le projet de loi Climat et résilience, adopté en 1ère lecture à l’Assemblée nationale et qui arrive maintenant au Sénat, prévoit une interdiction de louer des logements de classe énergétique « F et G » à horizon 2028 et, en l’état, des logements "E" en 2034.

Le projet de loi Climat et résilience, adopté en 1ère lecture à l’Assemblée nationale et qui arrive maintenant au Sénat, prévoit une interdiction de louer des logements de classe énergétique « F et G » à horizon 2028 et, en l’état, des logements E en 2034.

Alors que la rénovation énergétique devient un enjeu croissant dans le parcours immobilier des Français (1,7 million de logements F et G sont actuellement loués dans le parc locatif privé), le sujet demeure mal identifié pour une grande partie de la population.

Les professionnels de l’immobilier et tout particulièrement votre agence Century21 sont engagés et prêts à accompagner les copropriétaires dans la mise en œuvre de cette obligation.

 

Une rénovation énergétique a toujours un impact positif sur une copropriété : un meilleur confort thermique des logements, une baisse de charges, la valorisation du patrimoine. Il est par ailleurs moins coûteux et plus efficace de rénover une copropriété que de rénover chaque logement individuellement.

Depuis 2020 il existe un dispositif d’aide piloté par l’anah afin d’incité les copropriétaires à la transition énergétique en subventionnant les travaux de rénovation thermique des copropriétés.

Tour d’horizon du dispositif MaPrimeRénov’copro

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’une aide unique versée au syndicat de copropriétaires pour le financement des travaux de rénovation globale qui garantissent une amélioration significative du confort et de la performance énergétique (35 % minimum de gain énergétique après travaux).

Qui peut en bénéficier ?

L’ensemble des copropriétés composées d’au moins 75 % de lot d’habitation principale et immatriculées au registre national des copropriétés.

Comment en bénéficier ?

Les montants d’aides et le mode de calcul de MaPrimeRénov’ copropriétés est de 25 % de la quote-part des travaux dans la limite de 3.750 €/logement.

Si vos travaux concernent une copropriété avec une étiquette énergétique F ou G, vous pourrez bénéficier d’une aide complémentaire de 500€/logement dans le cadre du bonus France relance. Une aide complémentaire de 3.000 €/logement pourra être accordée pour les copropriétés qualifiées de « fragiles » ou situées dans un quartier en renouvellement urbain (NPNRU).

Une assistance à maîtrise d’ouvrage professionnelle (AMO) est obligatoire, elle vous accompagne pour l’élaboration de votre projet, le cahier des charges, le montage de la demande de financement et le suivi des travaux.

Cet accompagnement est pris en charge dans la limite de 180€/logement.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous